Présentation officielle du Congrès

 

Aujourd’hui, 1er décembre, la présentation officielle du Congrès International de la Bataille de l’Ebre 1938-2018 a été faite.

Le Département d’Histoire, d’Histoire de l’Art et de Géographie de l’Université Rovira i Virgili (URV) et l’Association Amics et Amigues de l’Ebre ont lancé l’équipement d’un nouveau congrès international sur la Bataille de l’Èbre se tiendra à Tortosa pendant deux week-ends consécutifs, les 28, 29 et 30 septembre et les 5, 6 et 7 octobre 2018, coïncidant avec le 80ème anniversaire de cet épisode guerrier sanglante et tragique, qui avec l’ensemble de la guerre civile espagnole a marqué un tournant dans Terres de l’Ebre. « C’est sans doute l’un des événements historiques les plus importants du 20ème siècle et même s’il est vrai qu’il y a eu beaucoup de discussions, il y a encore beaucoup de choses à dire. Le 80e anniversaire semble être une bonne date pour le faire « , affirme le professeur d’histoire contemporaine et doyen de la Faculté des arts de l’URV, Josep Sánchez Cervelló, également coordinateur du congrès. « De nombreuses populations ebrenques ont été le théâtre de la Bataille et nos ancêtres sont devenus les témoins de la tragédie et les protagonistes d’une souffrance qui n’a pas pris fin avec la fin des hostilités, car il y avait un territoire totalement dévastée et désarticulée « , ajoute-t-il.

Les objectifs de ce congrès, présenté ce matin lors d’une conférence de presse aux Services Territoriaux de la Culture dans les Terres de l’Ebre, sont d’améliorer les connaissances sur la Bataille de l’Èbre et son contexte historique et social, pour diffuser cette connaissance parmi les nouvelles générations, pour présenter de nouveaux aspects de l’investigation historique sur la Bataille et en même temps pour divulguer et valoriser le patrimoine historique lié à cet épisode guerrier qui existe dans les Terres de l’Èbre, de sorte que des visites aux espaces de la bataille de l’Èbre seront organisées.

Loin de répéter des aspects historiques, ce congrès veut ouvrir un espace de connaissance et de débat qui génère une vision proche, éprouvée et plus innovante quand il s’agit d’expliquer ces faits. Les services de renseignement avant la bataille de l’Èbre, la santé ou la vie locale sur le front de guerre et les réfugiés sont quelques-uns des problèmes qui seront abordés dans les présentations principales. « Nous voulons ceux qui ont étudié le sujet des communications actuelles car la micro-histoire est fondamentale pour comprendre l’histoire générale », a indiqué Marc March, président d’Amics et Amigues de l’Ebre, par son groupe.

Une première phase est maintenant ouverte dans laquelle les chercheurs intéressés peuvent fournir des communications qui permettront d’évaluer un comité scientifique composé d’historiens de différentes universités. Parmi les membres de ce comité scientifique figurent le chercheur britannique Paul Preston et des membres de différentes universités nationales et internationales, telles que l’UNED, l’Université de Barcelone, l’UOC, l’Université de Saragosse ou l’Université de Coimbra au Portugal. La date limite de soumission des communications se termine le 14 avril 2018. Lors de cette conférence de presse ce matin, le directeur des services de la culture territoriale de l’Èbre, Ferran Bladé, a également pris la parole. La présentation des documents présentés, et le maire de Tortosa, Ferran Bel, ont souligné la rigueur académique et scientifique de l’événement.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.